L’Art sacré 2 – Lettre d’information n°5

L’Art Sacré 2
Lettre d’information n°5

Février 2019
.

Deuxième salon d’art sacré contemporain du 12 au 21 octobre 2018 Une fois encore, à l’occasion de la tenue de la FIAC, Art sacré 2 a présenté, en l’église Saint-Germain l’Auxerrois, son second Salon d’art sacré contemporain, du vendredi 12 au dimanche 21
octobre 2018. Cependant, le coût et les conditions d’exportation temporaire demandées, huit jours avant l’ouverture, par notre transporteur israélien pour les oeuvres confiées par les artistes de Bethléem ou palestiniens, mis à l’honneur lors de cette deuxième édition, n’ont malheureusement pas permis l’envoi des pièces sélectionnées.

1

Seule, la participation du Mosaïc Center de Jéricho, avec la présentation d’une mosaïque représentant le visage de l’un des anges de la basilique de la Nativité, a pu être assurée. Exposée à une place d’honneur, sous le grand dais du banc d’oeuvre dans lequel les rois de France prenaient place en se rendant à l’église, ce visage sur fond d’or a séduit tous les visiteurs. L’oeuvre était par ailleurs encadrée de deux superbes candélabres en terre cuite argentée, réalisés par l’italien Giuseppe Ducrot. Ces deux pièces à la forte inspiration baroque avaient été généreusement confiées par la galerie du Passage, située dans le Ier arrondissement.

2Madame Christine CHELINI présentant son travail

Malgré cette déconvenue, la seconde édition du Salon a connu un succès encore plus marqué que l’année précédente. Chacun, de la quinzaine d’artistes présents lors de l’inauguration, a été invité par Mgr Jean-Louis Bruguès à présenter son travail au public. Cette initiative a ainsi contribué à atténuer le caractère un peu protocolaire de cette cérémonie pour lui conférer un aspect beaucoup plus chaleureux et participatif. De son côté, la paroisse avait tenu à apporter un concours particulièrement remarqué -aussi important que nécessaire- en permettant l’éclairage individuel de chacune des oeuvres exposées.

3Monsieur Raymond DUMOUX
présentant son travail à monseigneur Jean-Louis BRUGUES

Liste des artistes exposés (mentionnant les noms des artistes palestiniens absents) :
Gilles ALFERA, Abdulraham AL MOZAYEN, Douceline BERTRAND, Françoise BISSARA-FREREAU, Christine CHELINI, Sergei CHEPIK, Christian COMTE, Giuseppe DUCROT, Raymond DUMOUX, GOUDJI, Jean-Pierre GUILHEM, Paul GUIRAGOSSIAN, Michel LAURICELLA, Marion LE BEC, Claudio LOCATELLI, Slimane MANSOUR, MELLERIO, Christian PELLETIER, et au Mosaïc Center de Jéricho : Nema SHAWA et Rinan BARHAM.

Remise du prix du Conseil d’administration de la Fondation Prince Louis de Polignac

Le 3 décembre 2018, en présence du Grand Chancelier de l’Institut de France, Madame le Juge Irène Daurelle a remis, pour le compte d’Art sacré 2, à Mgr Jean-Louis Bruguès, notre président, le second prix du Conseil d’administration de la Fondation. Présentée à l’initiative du R.P. Dominique Dye, o.p., membre du Conseil d’administration, cette récompense sanctionne non seulement les deux premières années d’existence de l’association mais apparaît surtout comme une formidable marque d’encouragement. La
somme de 5 000 euros ainsi attribuée a été affectée aux activités programmées pour l’année 2019.

4

Intervention du R.P. Dominique Dye prononcée lors de la remise du prix :
Monsieur le Grand Chancelier,
Madame le Juge Irène DAURELLE,
cofondatrice et présidente de la Fondation,
Monseigneur Jean-Louis BRUGUES, op, évêque émérite d’Angers, Bibliothécaire et Archiviste émérite de la Sainte Eglise romaine

Chers amis,

En présentant l’association « l’Art Sacré 2 », qui va recevoir un prix de la Fondation, comment ne pas évoquer, en quelques paroles, la personnalité du Prince Louis de Polignac?

J’ai eu l’honneur de le rencontrer, à plusieurs reprises, dans le cadre de l’Ordre Souverain de Malte, lorsque j’étais chapelain de cette belle institution. J’ai toujours été frappé par la riche personnalité et l’amabilité du Prince. De manière très élégante, il avait, pourrait-on dire, un double sens du protocole : protocole civil, sociétal,
mais aussi « protocole » de l’attention aux personnes rencontrées et de l’amitié pour ses proches.

Le Prince aimait les arts, la musique, en un mot tout ce qui était beau. Je pense qu’il aurait été heureux de connaître cette association créée par Monseigneur Jean-Louis Bruguès et les frères dominicains Laurent Lemoine ainsi que François- Xavier Ledoux dont c’est la fête aujourd’hui.

Pourquoi ce « 2 » ? Au cours de son histoire, l’ordre de Saint-Dominique, sans oublier sa vocation première de « Prêcheurs », a entretenu des rapports avec l’art, la musique, l’architecture. Pensons, en premier lieu, à la grande réalisation des Jacobins à Toulouse. Songeons également à « Fra Angelico ». Pour rester dans le domaine français, plus particulièrement parisien, je citerai : l’église Saint Thomas d’Aquin dont l’architecture et la décoration, sont oeuvres de frères convers dominicains, sans oublier un pont de Paris.

Au 19è, le père Lacordaire est entouré d’artistes, notamment avec la création de la « la Société Saint-Jean ». Au 20è siècle nous devons penser aux pères Couturier et Régamey, qui ont animé, avec succès de 1935 à 1969, la célèbre revue l’Art Sacré.

Avec le chiffre 2, la présente association poursuit cette tradition. Dans l’article 3 des statuts, il est indiqué son objet : « …Sensibilisation des publics à la valeur artistique et symbolique de l’art sacré sous ses deux formes contemporaine et patrimoniale. Encourager … la promotion de l’art sacré, de la création artistique et de la valorisation du patrimoine religieux. Etablir des échanges avec les artistes, organiser conférences, concerts, colloques, visites, enseignements auprès de tous les publics »…

Depuis son lancement, cette association à réalisé plusieurs manifestations culturelles et artistiques. Enumérons quelques réalisations :

– Expositions en l’église Saint-Germain de l’Auxerrois en 2017 et 2018, avec des intitulés emblématiques …
« Souffle sur la création ».
– Présentation d’oeuvres d’art dans des lycées de la région parisienne.
– A Rome, en juin 2017, « Grandes Heures des manuscrits irakiens» avec la collaboration de la Congrégation pour les Eglises orientales, ainsi que de l’ambassade de France près le Saint-Siège.
– Des journées d’études, en avril dernier, ont eu lieu à Moulins, particulièrement tournées vers l’architecture religieuse.

Chacune de ces manifestations donnent lieu à un accompagnement musical, sous forme d’un concert, par un artiste renommé ou bien par une chorale ou un groupe. Parmi ces derniers, une part est faite à la musique médiévale dans ses compositions de type « grégorien » ou plus traditionnel.

On aura noté que l’intention de l’association de l’Art Sacré 2 est également de soutenir l’architecture des églises plus anciennes. Les responsables ont bien conscience qu’il convient, autant que faire ce peut, de sauvegarder ces lieux de culte. De cette manière, églises ou même chapelles pourront être maintenues vivantes. On entendra plus l’expression « la messe est dite » lorsqu’on désacralise et abandonne un lieu de culte. Grâce à nos amis, il sera entendu l’expression : « la Célébration de la Messe ou de la liturgie des Heures se poursuit ». Mgr Bruguès, dont la culture théologique, artistique, littéraire ainsi que l’art oratoire est bien connu, avec les membres de l’association portent une attention particulière à cette orientation culturelle et religieuse.

Au terme de cette allocution, nous voudrions remercier, très particulièrement, la Fondation Prince Louis de Polignac et l’Institut de France pour l’honneur qu’ils nous manifestent et la générosité dont ils nous gratifient.

A titre plus personnel, comme je l’ai écrit à SAS le Prince Albert II de Monaco, à l’occasion de la fête de Saint Albert le Grand, son patron : « Que Votre Altesse Sérénissime, veuille agréer l’expression de notre très religieuse déférence et de nos voeux ».

Père Dominique Dye, op
Paris, le 03/12/18

Dévoilement du portrait officiel de Mgr Bruguès à la Bibliothèque apostolique vaticane

devoilement

Selon une antique et noble tradition remontant aux origines de la Bibliothèque apostolique vaticane, un peu avant de quitter leur charge, les Bibliothécaires et Archivistes de la Sainte Église romaine sont invités à sacrifier à des séances de pose pour permettre la réalisation d’un portrait officiel, destiné à prendre place, à la suite de celui de son prédécesseur, dans une longue série. Cette succession, au moins théoriquement, débute par la très fameuse fresque de Mezzolo da Forli (1438-1494), représentant le pape Sixte IV, fondateur de la Bibliothèque vaticane en 1475 -aujourd’hui l’une des plus anciennes du monde- nommant Bartholomeo Platina (1421-1491) premier bibliothécaire du Vatican.

Mgr Jean-Louis Bruguès a donc dû se prêter à cette habitude avant son départ du Saint-Siège en septembre dernier. Le portrait réalisée par un artiste russe très réputé à Rome, Natalia Tsarkova, a été officiellement dévoilé le 14 janvier en présence du nouveau Bibliothécaire, S. Exc. Mgr José Tolentino de Mendonça, et de nombreux invités parmi lesquels se trouvaient le cardinal Paul Poupard et le cardinal Raffaele Farina, prédécesseur de Mgr Bruguès.

Mgr Sergio Pagano, préfet des Archives secrètes vaticanes et Mgr Cesare Pasini, préfet de la Bibliothèque ont apporté leur témoignage de reconnaissance envers le travail accompli durant sept ans par Mgr Bruguès, tandis que le R.P. Loïc-Marie Le Bot, o.p., prieur provincial de la province de Toulouse, a rappelé toute la fécondité de la carrière de Mgr Bruguès, tant en qualité d’ancien provincial, qu’en celle d’évêque d’Angers, de secrétaire de la Congrégation pour l’enseignement catholique et bien évidemment de Bibliothécaire et Archiviste du Vatican.

Le lendemain, S. Exc. M. Alexander Avdeev, ambassadeur de la Fédération de Russie près le Saint-Siège a voulu honorer Mgr Bruguès par un dîner offert à la résidence, au cours duquel le diplomate a souhaité rappeler, autour d’une dizaine de convives, combien Mgr Bruguès a contribué au rapprochement des relations diplomatiques de la Fédération du Russie avec le Saint-Siège, grâce aux avantageux accords culturels conclus entre la Bibliothèque apostolique et diverses institutions russes pour l’organisation de manifestations culturelles d’envergure.

Exposition Enluminures, peindre l’infini sous la forme du minuscule
Institution Sainte-Marie à Antony
Du 24 janvier au 7 février

13-14-15

Comme chaque année depuis quatre ans, l’Institution Sainte-Marie, scolarisant 2700 élèves de la sixième aux classes préparatoires, sollicite Art sacré 2 pour réaliser sa traditionnelle exposition, destinée à familiariser les élèves avec le monde de la culture.

Cette année, Art sacré 2 a donc fait appel au talent d’Olivier Naude, qui s’attache à perpétuer magistralement l’art ancestral de l’enluminure. Cet artiste a également participé au premier Salon d’art sacré contemporain avec quatre de ses oeuvres. Dix-sept miniatures, représentant plusieurs milliers d’heures de travail, ont été exposées. De l’avis de l’équipe pédagogique de l’établissement, cette initiative a connu un grand
succès non seulement de la part des élèves mais également d’amis de l’Institution venus spécialement découvrir le travail exposé.

Installation d’un reliquaire du Golgotha en l’église Notre-Dame de Beauvoir à Istres (Bouches du Rhône)

À la demande d’Art sacré 2, le Custode de Terre sainte, le T.R.P. Francesco Patton, a bien voulu remettre un fragment du rocher de Calvaire destiné à la réalisation d’un important reliquaire en bronze doré qui sera installé, le dimanche 28 avril prochain, dans l’église Notre-Dame de Beauvoir à Istres, église paroissiale, construite dans le style roman provençal, au XIIe siècle. Ce projet est né, l’an passé à l’occasion des rencontres organisées à Moulins auxquelles participait l’abbé Jean-François Noël, curé d’Istres. Le projet de reliquaire a été conçu par David Pons, qui apporte très régulièrement son concours à nos différentes manifestations. Cet artiste de talent possède à son actif plusieurs réalisations d’importance, comme l’exceptionnelle châsse de saint Amadour, à Rocamadour, commandée par le diocèse de Cahors.

10-11-12

Destiné à être placé au fond de l’abside de l’édifice, le reliquaire du Golgotha a été conçu pour être vu depuis la porte d’entrée du sanctuaire. Il sera constitué de deux parties, l’une fixe et l’autre mobile, permettant à cette dernière d’être promenée en procession ou d’être mise plus facilement en sécurité. Mgr Bruguès présidera la cérémonie d’installation qui débutera par la procession du reliquaire à travers les quartiers médiévaux de la ville.

Troisième Salon d’art sacré contemporain :
Notre troisième Salon ouvrira cette année ses portes à compter du jeudi 17 octobre à Saint-Germain L’auxerrois (75001).

Cette année, Yin Xin, artiste chinois vivant à Paris ayant récemment travaillé pour la cathédrale Notre-Dame de Paris, a été choisi pour être l’invité d’honneur du Salon.

Pour cette nouvelle édition, Mgr Patrick Chauvet, recteur de la cathédrale Notre-Dame de Paris, a bien voulu permettre la présentation de quelques pièces d’orfèvrerie peu connues conservées au Trésor.

Cette année, notre traditionnel concert sera donné non le soir de l’inauguration mais le samedi 19 octobre à 20 h par la Chapelle de Saint-Marc de Venise, qui alternera des pièces musicales de Monteverdi avec d’autres plus contemporaines.

Les candidatures des artistes souhaitant participer à cette troisième édition pourront remplir leur dossier qui sera téléchargeable à la mi-mars sur notre site internet :
http://www.lartsacre2.com

 

13YIN XIN Nativité – Huile sur toile, Cathédrale de Paris

 

20Istres, Notre Dame de Beauvoir – Intégration du projet du reliquaire au fond du choeur

 

 

21


5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.