La politique de mécénat de la Mutuelle Saint-Christophe

Préambule :

Le mécénat d’entreprise au secours du patrimoine

La France compte plusieurs milliers d’églises, témoins de son histoire, dont certaines sont parfois laissées à l’abandon faute de moyens financiers nécessaires à leur rénovation. Plus largement, c’est un formidable patrimoine qui est menacé de disparition ; le mécénat d’entreprise est une opportunité d’accompagnement à la restauration et à la sauvegarde de ce patrimoine culturel.

La politique de mécénat de la Mutuelle Saint-Christophe.

La mutuelle, riche d’histoire et ouverte sur le monde est mécène de projets traduisant son intérêt pour la tradition comme la contemporanéité. Ils lui permettent également d’aider concrètement l’Église et le monde associatif qui ne vivent que de dons.

Notre politique active de mécénats socioculturels et artistiques fait sens par rapport à notre sociétariat et à nos principes fondateurs, comme les exemples suivants l’illustrent parfaitement.

L’échange

La MSC soutient le Collège des Bernardins, édifice gothique du 13ème siècle, classé monument historique et entièrement rénové comme lieu de recherche et de débat autour de la question de l’homme et de son avenir, dans ses ressources intellectuelles, spirituelles et créatrices. Ce site est devenu un haut lieu de rendez-vous autour de la création artistique, de colloques et de débats, de séminaires et de formation.

La mutuelle intervient parfois dans ce lieu magnifique : réunions mutualistes, conférences…

Le soutien au déploiement de la cathédrale Notre-Dame de Créteil en est aussi un exemple, ce projet ambitieux a permis de rendre ce lieu pittoresque et, de par son agrandissement, propice au rassemblement de nombreux croyants.

L’engagement

Soutenir ses partenaires traditionnels est essentiel. Les partenariats annuels comme ceux avec la Conférence des évêques de France, la Conférence des religieux et religieuses de France le permettent. D’autres soutiens ponctuels complètent le dispositif comme : le financement de l’aménagement de l’oratoire de l’Œuvre des Apprentis à Montrouge (avec le secrétariat général de l’Enseignement catholique), la participation aux  célébrations du huitième centenaire de la Fondation de l’Ordre des Prêcheurs (avec l’AHODE, personne morale servant de support juridique aux manifestations religieuses et culturelles organisées par la Province Dominicaine de France dans ce cadre), le financement de la restauration de la carte de la Chartreuse de Liget, peinte par Licherie, peintre de l’Académie Royale en 1686 (avec l’association pour la restauration des cartes de Chartreuse).

La prévention indissociable de l’assurance

La politique de mécénat est aussi conduite pour rénover des sites,  en vue de préserver le patrimoine. L’entretien, en matière d’assurance, est aussi un facteur clé. Le Grand Prix Pèlerin du Patrimoine  soutient la sauvegarde d’œuvres ou de monuments du patrimoine sacré ou profane, classés ou non, et dont la préservation contribuent à donner du sens à une collectivité, à la rassembler dans une histoire ou une pratique commune, à créer du lien social : chapelles, clochers, écoles, lavoirs, retables, orgues… Grand mécène de ce Prix dont c’est le 26ème anniversaire en 2016.

Signes des relations privilégiées entretenues entre la mutuelle et ses sociétaires, tous ces projets sont finalement des facteurs de cohésion, de partage, de solidarité, principes chers à la famille Saint-Christophe. Les mécénats Saint-Christophe représentent autant d’opportunités pour la mutuelle comme pour ses partenaires, de profiter de synergies de communication.

 

 

Publicités